Bien connaître les bienfaits du thé : nous ne connaissons pas encore tous les secrets des catéchines. Ce que nous savons, c’est que le thé n’est pas seulement qu’une boisson plaisir. On lui connaît des vertus et des bienfaits certains. Un proverbe chinois dit : « Boire un thé tous les jours éloigne le médecin pour toujours ». 

Principes actifs et propriétés

Par sa richesse en antioxydants, le thé contribue à renforcer de manière naturelle ses défenses immunitaires. En effet, ces composés protègent les cellules de notre organisme contre les dommages causés par les radicaux libres espèces chimiques instables et très réactives avec une durée de vie très brève, qui ont perdu ou gagné un électron (sorte de bras qui joint les molécules entre elles). Ces mêmes radicaux libres ont besoin d’un autre électron pour se stabiliser (ils vont toujours par paire) et cherche leur âme sœur pour s’y accrocher et se stabiliser. Le problème est qu’en s’attachant, ils vont désorganiser des molécules biologiquement stables et par effet boule de neige, deviennent à leur tour des radicaux libres et ainsi de suite…Ces composés chimiques incontrôlables appelés peroxydes, déclenchent des processus de détérioration irréversible de l’organisme et conduit à de nombreuses maladies (Alzheimer, athérosclérose, cataracte, cancer, Parkinson)… et au vieillissement prématuré et accéléré.

Heureusement, le corps étant bien fait, nos cellules fabriques pour se protéger de ces agents nuisibles, des substances enzymatiques « qui ont pour fonction de dégrader, neutraliser, détoxifier les radicaux libres » (gérontologue Roy Walford).

Ces enzymes « éboueurs » appelés antioxydants.

Le thé contient plusieurs polyphénols, ceux sont des antioxydants dont les trois principaux sont les catéchines, les théaflavines et les théarubigines.

Pour renforcer son système immunitaire

Le thé blanc, un thé non transformé riche en polyphénols dont les feuilles ne sont pas oxydées (non fermentées) et qui offre une grande richesse en catéchines, notamment en épigallocatéchines ou « EGC », qui viennent renforcer notre système de défense. Le thé blanc n’a subi que deux transformations :

  • Le flétrissage entre 14 et 16 h. il permet d’abaisser le taux d’humidité des feuilles et les rend plus souples.
  • Le séchage à l’air chaud (entre 110° à 120°) durant une vingtaine de minutes. Il permet la conservation des feuilles.

Ce procédé permet au thé blanc de conserver une grande partie de ses antioxydants contenu dans le plant de thé.

Bien connaître les bienfaits du thé : les composants actifs du thé blanc

Le thé blanc renferme de l’acide gallique, classé dans les acides phénoliques, connu pour ses activités antioxydantes et pro-oxydantes. A la concentration de 4,17 mM, cet antioxydant est capable de piéger les . radicaux libres, dont 60 % de peroxyde d’hydrogène et 44 % de radicaux DPPH.

  • Grâce à sa richesse en catéchines et en flavonols, le thé blanc améliore les défenses naturelles de l’organisme, de deux manières :
  • Il lutte contre la formation des radicaux libres, dus à l’oxydation de nos cellules. En excès ces radicaux libres dus à l’alimentation déséquilibrée, à une vie stressante, à la pollution …) sont nocifs pour l’organisme et dont à l’origine d’oxydations moléculaires.
  • Il contribue à renforcer notre système immunitaire en assurant la protection des cellules de l’immunité, les globules blancs principalement.
  • La théine, un alcaloïde appartenant à la famille des méthylxanthines dont la structure chimique s’apparente à celle de la caféine. Une différence est observée sur le temps de passage dans la circulation systémique, la théine met entre 6 à 8 heures avant d’atteindre le plasma sanguin, alors que la caféine est libérée rapidement. Son pic d’intensité est atteint 2 à 3 heures après l’ingestion. Ce qui fait que la théine est un stimulant et non un excitant. C’est une substance qui stimule le système nerveux central et le système cardio-vasculaire.
  • Il y a d’autres polyphénols à effet antioxydant comme les théarubigines, les théaflavines dont la teneur varie en fonction des techniques d’agriculture, du climat, de la saison  et aussi le temps d’infusion au moment de la consommation.

Les bienfaits du thé blanc

 

  • Le thé blanc possède une propriété antimutagène.
  • Il est hypolipidémiant et hypoglycémiant : réduction du taux de glucose et de cholestérol.
  • Il a un effet diurétique grâce à la théobromine qu’il contient.
  • Le thé contient une petite quantité de théophylline, substance qui agit sur la dilatation des vaisseaux.
  • Il agit aussi sur la thermorégulation du corps.

Bien connaître les bienfaits du thé : le thé contient aussi 

. Des minéraux :
Il est riche ;

  • En potassium (20 mg/g) un minéral qui contribue au bon fonctionnement du cerveau et des muscles.
  • Également en fluor. Trois tasses de thé suffisent à couvrir les besoins journaliers.
    Aussi en calcium.
  • A plus faible concentration dans une infusion, le thé contient aussi du calcium, du magnésium, du fer et du manganèse. Et à très faible concentration également, de l’aluminium.
  • Des vitamines
    Le thé infusé contient certaines vitamines du groupe B.
  • Des acides aminés
    On retrouve aussi pas moins de 19 acides aminés dans le thé dont l’un d’entre eux prédomine, il n’existe d’ailleurs que dans le thé : la L-théanine. Elle a un effet relaxant et agit sur le système nerveux en stimulant les ondes de relaxation.

Composants du thé vert

Le thé vert possède des vertus sur le corps et l’esprit. La feuille de thé, totalise pas moins de 350 constituants. Elle renferme une classe de constituants, les catéchines, aux nombreux effets bénéfiques. En exposant brièvement à la chaleur sèche ou humide, les feuilles de thé à peine cueillies, on stoppe l’oxydation. C’est ce procédé qui permet d’obtenir un thé vert à la couleur jaune pâle et la saveur délicate. Ce procédé préserve également les catéchines, des substances de la classe des flavonoïdes (famille des polyphénols) aux propriétés antioxydantes. Elles représentent au moins un tiers de la matière sèche.

Le thé contient 4 sortes de catéchines.
La principale catéchine du thé vert est l’épigallocatéchinegallate (EGCG). Elle représente 10 à 15 % de la matière sèche du thé vert (seulement 4 à 5 % dans le thé noir).
On trouve aussi du gallate d’épicatéchine (ECG) 3 à 10 %,
De l’épigallocatéchine (EGC)
Aussi de l’épicatéchine (EC).
Toutes ces substances sont réputées pour leur pouvoir antioxydant. En tête l’EGCG et l’EGC plus antioxydante que la vitamine C et la vitamine E selon certaines études réalisées in vitro.

Bien connaître les bienfaits du thé : le thé vert

Le thé vert contient lui aussi des polyphénols (famille d’antioxydants) en grande quantié qui aident à renforcer nos défenses immunitaires et à assurer la protection de notre système immunitaire. Leur action principale est de piéger les radicaux libres générés par le stress oxydatif responsable du vieillissement prématuré de nos cellules.
Avec des catéchines le thé vert est :
Coupe faim naturel : selon certaines études l’EGCG associée à la théine du thé vert agirait sur la régulation de l’appétit.
Un allié minceur
Protectrices du système cardiovasculaire. Les catéchines du thé vert aident à limiter l’apparition de maladies chroniques comme les maladies cardiovasculaires.
Protection des dents. EGCG épigallocatéchine gallate et l’épicatéchine gallate (ECG), principales catéchines du thé vert combattent la formation de la plaque dentaire. Le thé vert renforce aussi l’émail des dents et prévient la maladie paradontale.*

Propriétés et bienfaits du thé vert 

Le thé vert contient lui aussi des polyphénols (famille d’antioxydants) en très grande quantité. Ces antioxydants aident à renforcer également nos défenses immunitaires et à assurer la protection des cellules du système immunitaire (globules blancs). Leur principale action est :
• De piéger les radicaux libres créés par le stress oxydatif et responsables du vieillissement prématuré de nos cellules.
Il renforce le système immunitaire,
• Il est anti-infectieux, antiviral, antifongique et antibactérien.
• Favorise la thermogenèse et nous aide à brûler les calories.
• Il améliore les capacités cognitives. En effet, il permet une meilleure concentration et une meilleure mémoire, il accroît la vivacité d’esprit et clarifie les idées.
C’est un puissant diurétique.
Propriétés anti-cancéreuses.

Toutefois pour bénéficier de ces précieux antioxydants, il faut choisir des thés dont la ceuillette est « impériale » (avec le bourgeon et la première feuille du théier) ou « fine » (le bourgeon et les deux premières feuilles) qui contiennent plus de 80 % des antioxydants du théier. Autre facteur qui influence le taux de catéchines, ceux sont les saisons. Pour en avoir le maximum, il faut pratiquer la cueillette de fin avril à mi-mai. La teneur en catéchines d’une feuille de thé avoisine alors 30 % à 40 %, qui correspond à environ 300 à 400 mg après infusion. Les catéchines du thé vert aident à détoxifier l’organisme et agissent sur les enzymes (phosphodiestérases) du foie pour contribuer à éliminer les graisses.

Bien connaître les bienfaits du thé : le thé noir

Le thé noir est un thé oxydé. C’est cette fermentation qui provoque le noircissement des feuilles qui leur donnent une couleur tirant sur le rouge. Le thé noir ne contient que 5 à 10 % de catéchines. Par transformation chimique, les catéchines dans le thé noir et le thé pu-ehr deviennent des théaflavines (2 %) au fort pouvoir antioxydant, et des théarubigènes (20 %) qui donnent sa couleur brun-rouge au thé noir. La teneur en ECG et E du thé s’accroît après la fermentation, tout comme celle d’acide gallique.

 


Bienfaits du thé noir


La fermentation des feuilles de thé qui permet d’obtenir un thé noir, ou un Pu-erh si l’on va jusqu’à la post-fermentation, modifie la structure moléculaire des polyphénols qu’elles contiennent. Bien qu’avec ce processus les EGCC diminuent, la concentration en théaflavines et en théarubigines augmente. Nous dirons que les thés pu-erh, des thés noirs post-fermentés, sont recommandés pour favoriser la digestion, le transit intestinal et réduire l’embonpoint…

Le thé wulong Partiellement oxydé, a une composition à mi-chemin entre le thé vert et le thé noir et contient des catéchines en quantité importante et des théarubigènes.
Sources https://www.thesdelapagode.com/guide-du-the/the-vert-antioxydant-catechines/ * Inhibitory effects of green tea polyphenols on the production of a virulence factor of the periodontal-disease-causing anaerobic bacterium Porphyromonas gingivalis, 2004

INSCRIPTION A MA NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter

Vous êtes bien inscrits à la newsletter ! Vous recevrez celle-ci dès confirmation de votre email :)