PREMIÈRE PARTIE

Il y a la célèbre maxime de Jonathan Swift qui dit : « Tout le monde voudrait vivre longtemps mais personne ne voudrait être vieux » et j’ajouterais malade, grabataire, dépendant des autres. La question est peut-on vivre vieux et atteindre un âge avancé en pleine possession de ses facultés physiques et mentales ? Selon les spécialistes en gérontologie l’être humain est programmé pour vivre cent vingt ans et même plus ! Car selon eux toujours, on ne meurt pas de vieillesse mais de pathologies. En effet, les responsables du vieillissement prématuré et accéléré de l’organisme ainsi que de nombreuses pathologies dégénératives seraient liés aux radicaux libres. Les anti-oxydants : bouclier anti-âge ou non ? Voyons çà !

I- Les radicaux libres

Qu’est- ce qu’un radical libre ?

C’est une espèce chimique instable et très réactive, d’une durée de vie très brève, qui a perdu ou gagné un électron (sorte de bras qui joint les molécules entre elles).  Comme les radicaux libres ont besoin d’un autre électron pour se stabiliser, ils vont toujours par paire, ils chercher une âme sœur pour s’y accrocher. Le problème, en cherchant leur stabilité, ils désorganisent les autres molécules biologiquement stables qui deviennent à leur tour des radicaux libres et ainsi de suite…Le fait de se combiner avec d’autres éléments de manière non sélective pour former d’autres composés chimiques appelés peroxydes, déclenche des processus de détérioration irréversible qui peuvent conduire à des maladies (Alzheimer, athérosclérose, cataracte, cancer, Parkinson…) et à un vieillissement prématuré et accéléré.

Heureusement, notre corps est bien fait, nos cellules élaborent des substances enzymatiques pour se protéger. Elles ont pour fonction de dégrader, de neutraliser ou de détoxifier les radicaux libres. Ces enzymes se nomment : superoxyde dismutase, catalase, gluthation-peroxydase.

Ces enzymes éboueurs qui débarrassent l’organisme de ces indésirables s’appellent les ANTIOXYDANTS.

Source de radicaux libres

Qu’elles sont les sources de radicaux libres ?

La première source est produite par l’activité de nos cellules pour nous apporter de l’énergie : les mitochondries, « petits poumons de nos cellules», utilisent cet oxygène pour transformer le glucose issu de la digestion de nos aliments ingérés, en carburant utilisable pour  notre organisme. C’est l’énergie dont nous avons besoin pour fonctionner.  Cependant une petite partie échappe à ce cycle de transformation et comme ce gaz est biradical, c’est-à-dire qu’il comporte deux électrons, célibataire, ou non appariés, ces deux électrons vont chercher à accrocher, des électrons libres . Comme on l’a vu plus haut, ils désorganisent des atomes ou des molécules qui perdront à leur tour un électron, devenant ainsi une forme radicalaire libre. C’est ainsi que ce produit une réaction en chaîne dévastatrice pour toutes les cellules du corps humain.

Les radicaux libres proviennent du vieillissement et de l’oxydation de nos tissus durant les ans qui passent. Mais il existe d’autres sources à l’augmentation des radicaux libres. Ceux qui prennent naissance dans notre corps sont dits de sources endogènes, et ceux produits par des sources extérieures sont dits exogènes.

De source endogène :

Ils proviennent de façon régulière, par les processus normaux métaboliques (production d’énergie, comme vu plus haut, réactions de détoxification, mécanismes de défense).

En effet, les radicaux libres sont à la fois toxiques et composés chimiques dont toutes nos cellules et notre organisme ont besoin pour bien fonctionner. Ceux sont eux qui avec l’aide de notre système immunitaire, s’opposent aux invasions virales, microbiennes, bactériennes ainsi que chimiques. Car, lors d’infection ou d’intrusion dans les tissus de substances chimiques, les macrophages les entourent littéralement et relâchent par salves des radicaux libres qui vont éliminer attaquants indésirables.

La deuxième source de radicaux libres est exogène

Apports en tocophérols
Le paradoxe de l'oxygène

Les anti-oxydants : bouclier anti-âge ou non ?

Ils sont de précieux alliés. Où sont-ils ?

L’alimentation déséquilibrée, chimifiée, raffinée, à cause de cultures intensives, ne fournit plus suffisamment d’antioxydants.

Ils sont de deux sortes :

Les antioxydants exogènes : (qui viennent de l’intérieur) et sont apportés par l’alimentation, plus précisément les fruits et les légumes et surtout ceux colorés.

  • Ceux sont les vitamines ; C, E mais également la vitamine B2 (riboflavine).
  • Oligo-éléments : zinc, cuivre, sélénium, fer, nécessaires pour activer des enzymes protecteurs.
  • Fruits et légumes : caroténoïdes, polyphénols, isothiocyanates (crucifères) ;
  • Des composés des épices et aromates terpènes.
  • Les plus connus de ces antioxydants alimentaires sont la vitamine C, la vitamine E, le zinc, le sélénium ; polyphénols que l’on trouve, par exemple, dans le vin rouge.

Les antioxydants endogènes : ils ne sont pas liés à notre alimentation mais synthétisés par nos cellules, à l’intérieur de notre corps ; il s’agit du glutathion (un puissant détoxifiant cellulaire), l’acide alpha-lipoïque, l’acide urique, la coenzyme Q10.

Il existe, deux principales causes de la faillite de nos défenses antioxydantes. L’une nous vient d’une alimentation pas assez riche en antioxydants mais qui reste facile à compenser, avec de la volonté.

L’autre est plus complexe. Elle concerne une insuffisance de production des antioxydants endogènes.

Quel est l’objectif des antioxydants ?

L’objectif est simple : c’est diminuer ou supprimer, lorsque cela est possible, la production excessive de radicaux libres et augmenter nos défenses antioxydants : en deux mots, faire pencher la balance du bon côté. Car en fait, tout est question d’équilibre.

Les anti-oxydants : bouclier anti-âge ou non ?

A quoi servent les antioxydants ?

En premier ils sont utiles :

  • Car ils s’opposent aux effets nocifs des radicaux libres ;
  • Et préviennent les maladies et le vieillissement.

Mais aussi :

  • Ils peuvent être pro-oxydants ;
  • Et empêchent des réactions normales de défense de l’organisme. C’est pourquoi si l’on souhaite utiliser des compléments alimentaires antioxydants, il faut adopter une démarche rigoureuse.

Quelles sont les sources de vitamines anti-oxydantes ?

Vitamines A, C, E

En ce qui concerne la vitamine A où la trouver ?

  • Vitamine A d’origine animale : la vitamine de nos défenses et dont très vite assimilable et consommable par l’organisme. C’est grâce à la vitamine A que notre œil s’adapte à l’obscurité et voit certaines couleurs. Son rôle spécifique sur la rétine lui a valu le nom de rétinol. Mais son action est plus large ; elle permet un bon développement de l’embryon, de l’enfant et de l’adolescent, améliore la réponse immunitaire, et est d’ailleurs employée dans le traitement de la rougeole. Enfin, elle aide à la cicatrisation, régules les glandes sébacées et sudoripares.
    • On la trouve dans les foies d’animaux, (veau, génisse, agneau), les huiles de foie de poisson, le thon rouge, le beurre, la crème, les fromages, les œufs, les laitages entiers.
  • La provitamine A d’origine végétale sous forme de bêta-carotène. Elle est constituée de deux molécules de vitamine A. C’est un grand nutriment protecteur, la provitamine A protège de certains cancers dont ceux de la peau, du poumon et de la vessie. Elle participe au mécanisme de la vision. Également, elle est indispensable au bon état des muqueuses, ainsi que de la peau qu’elle protège du soleil. Et enfin, elle freine le vieillissement. A la demande du corps, elle se scinde en deux pour se transformer en vitamine A.
    • On la trouve dans les fruits et légumes à chair orangée ou rouge, les légumes à feuilles et autres légumes verts.

Les plus riches sont : la carotte, le potimaron, l’épinard, l’oseille, la blette, le cresson, la mâche, le poivron rouge, la mangue, le melon, l’abricot, la nèfle, la papaye, la tomate, la mandarine, la pêche, la nectarine, le chou, le brocoli, le haricot vert, le poireau, la laitue.3

La vitamine C

Principale source de vitamine C 

Quand on pense à la vitamine C cela évoque la vitamine « coup de fouet antifatigue ou anti-rhume. Venant des fruits et des légumes elle a un fort impact sur la santé : elle est antioxydante, anti-inflammatoire :

    • Elle protège l’ADN, le support des gènes, participe à la construction des hormones. une consommation suffisante aide fortement au bon fonctionnement de l’organisme :
    • Contre les MCV (maladies cardio-vasculaires), la vitamine C réduit le risque d’accident vasculaire cérébrale et d’infarctus du myocarde-1-, (30 à 40 % pour une prise deux fois supérieure aux recommandations). Elle protège le cœur et les vaisseaux en fluidifiant le sang (action antiagrégante plaquettaire et anticoagulante).
    • Côté cancers, d’après les chercheurs elle pourrait baisser de 40 % le cancer de l’estomac (pour des apports journaliers couverts à 80 mg/jour) en comparaison aux source alimentaire de moins de 70 mg/jour) -2-. La vitamine C lutte contre l’Helicobacter pylori, impliquée dans cette maladie.
    • Contre les cancers oro-pharyngo-laryngés, réduction observée 50 % entre faibles et fortes consommations -3- , et celui du poumon, la diminution de risque 35 % si l’on compare des prises de 100 mg/jour à 30 -4 -.
    • Elle prévient les allergies, réduit la gravité et la sévérité des rhumes et des crises d’asthme. Et aussi, elle accélère la guérison après une intervention chirurgicale ou une lésion des tissus.
    • Les végétariens savent qu’elle favoris l’assimilation du fer et du calcium des aliments.
    • Et enfin, elle neutralise certains effets toxiques du tabac.

Où trouver la vitamine C ?

  • Dans les fruits, surtout les agrumes et les fruits exotiques, les fruits rouges
      • Les légumes et les fruits qui ont contiennent le plus sont : le persil, le cassis, le poivron, le kiwi, la papaye, le citron, l’orange, la mandarine, la fraise, la mangue, le cresson, l’oseille, le chou rouge, le chou de Bruxelles, le brocoli, le chou-fleur, le pamplemousse, la groseille, la mâche, le pissenlit, la framboise, le melon, le radis, le fruit de la passion, la tomate, le chou vert, le petit pois, le navet, la pomme de terre.

La vitamine E (tocophérols)

C’est avec la vitamine de la longévité

Elle a un pouvoir antioxydant de 3 fois celui de la vitamine C. Son action passe par la protection de matières grasses. Elle prévient le vieillissement et l’oxydation de nombreux nutriments. Elle s’oppose à la formation de radicaux libres dues aux régimes alimentaires riches en graisses saturées en se combinant à l’oxygène.

  • Puis renforce l’action de la vitamine C contre certains composés cancérigènes.
  • Alliée du cœur, elle empêche la formation de caillots, et donc prévient l’apparition de phlébites et des troubles cardiaques en évitant le durcissement des vaisseaux.
  • Et enfin, elle diminue la fatigue, prévient l’impuissance, renforce la fertilité et élimine les tissus gangrenés.

Sources: les graines oléagineuses, les crustacés, certains légumes.

    • Les plus riches sont : les huiles de germe de blé, de tournesol, de maïs, de pépins de raisin, l’amande, la cacahuète, la crevette, le crabe, le salsifis, le brocoli, l’épinard, l’avocat, l’asperge.

Les anti-oxydants : bouclier anti-âge ou non ?

Apports en tocophérols

Les anti-oxydants : bouclier anti-âge ou non ?

Les oligo-éléments antioxydants

Sélénium, zinc

Le minéral anticancer : le sélénium 

Sans cet élément, la croissance, la fertilité ne seraient pas possibles ; le foie fonctionnerait mal et certaines hormones ne seraient pas sécrétées (les hormones thyroïdiennes, notamment). Grand détoxifiant, il se lie à des déchets dangereux pour les entraîner dans les urines, et nous protéger ainsi des effets toxiques des métaux lourds (cadmium, plomb, mercure, aluminium), du tabac et de l’alcool.

  • Il renforce le système immunitaire, prévient le cancer et les troubles cardio-vasculaires.
  • Améliore la santé de la peau et des cheveux.

C’est surtout, un de nos meilleurs alliés anti-âge, qui entre dans la composition du glutathion, notre antioxydant majeur.

  • Principales sources de sélénium : les fruits de mer (les huîtres notamment), les poissons (surtout dans le hareng et le thon), les foies animaux, les viandes, l’œuf, les céréales complètes, certaines graines oléagineuses (noix, noix du Brésil), certains légumes (ail, oseille, épinard, endive, champignon, poireau).

Le zinc

Le minéral de l’activité sexuelle

C’est un élément important dans les processus de croissance et particulièrement sexuelle : développement des ovaires et des testicules.

  • Cet oligo-élément participe au bon fonctionnement du métabolisme digestif. Il est nécessaire à la santé des cellules (fertilité, croissance, cicatrisation, immunité) et à la fabrication de l’ADN et de l’ARN, ainsi que des protéines.
  • Il entre dans la composition de 200 enzymes.
  • Et favorise la régulation du taux de sucre dans le sang et la sécrétion d’insuline tandis qu’il neutralise le cuivre en excès.
  • C’est un puissant antioxydant, essentiel contre le vieillissement, qui maintient les capacités visuelles, gustatives et olfactives, accélère la guérison des blessures, élimine le cadmium des cigarettes, réduit les risques d’athérosclérose, et abaisse le taux de cholestérol.
  • Qui prévient et guérit les problèmes de prostate, ainsi que ceux de la fertilité masculine.
  • Favorise la croissance et l’immunité. il traite l’acné. Il diminue l’incidence des allergies.
  • Et enfin, c’est un antidépresseur naturel.

Principales sources de zinc : les fruits de mer (les huîtres et coquillages), les abats, les viandes, les fromages, les céréales complètes, les graines oléagineuses, les légumes secs, l’œuf, les poissons, certains légumes (petit pois, ail, chou), la levure de bière.

Les anti-oxydants : bouclier anti-âge ou non ?

4 autres oligo-éléments cofacteurs importants des antioxydants

Cuivre, manganèse, soufre, magnésium

Le cuivre

Le minéral anti-infectieux

    • Le cuivre entre dans la composition de nombreuses enzymes qui luttent contre les radicaux libres. Il active le métabolisme (transformation de l’alimentation en énergie), le fonctionnement du cerveau.
    • C’est un grand anti-infectieux, antioxydant (à petites doses), et anti-allergique.
    • Il aide le corps à absorber le fer et lui permet d’utiliser la vitamine C.
    • Convertit la tyrosine (un acide aminé) en mélanine (pigment qui colore la peau et les cheveux).
    • Et s’oppose à la toxicité du cadmium (métal nocif).

Sources de cuivre : les foies animaux, les fruits de mer, les volailles, l’œuf, les légumes secs, les graines oléagineuses, les céréales complètes, certains légumes (champignon, poireau, ail, petit pois, artichaut), certains fruits (banane, citron, poire, avocat), la levure de bière.

Le manganèse

Le minéral anti-allergie

    • Protection des cellules contre les radicaux libres.
    • Il participe à la fabrication des tissus (peau…), à la régulation du sucre et au métabolisme des graisses.
    • Et lutte contre les allergies et intervient dans la fabrication de neuromédiateurs très importants, pour que les neurones puissent communiquer entre eux.
    • Enfin, il favorise la production du lait maternel et celle de certaines hormones sexuelles.

Principales sources de manganèse : les céréales complètes, les graines oléagineuses, les légumes secs, certains légumes (betterave, petit pois), les germes de blé.

Le soufre

Sources de soufre : l’œuf, les viandes, les poissons, les légumes secs (haricots secs, lentilles), les graines oléagineuses (amandes, noix de cajou), certains légumes (ail, oignon, échalotte, ciboulette, asperge, brocoli, choux, navet, poireau, radis noir), certains fruits (figue, papaye), les germes de blé.

Le magnésium

Le minéral du rythme cardiaque

    • Le magnésium intervient à chaque seconde de notre vie. Il est essentiel au développement et au fonctionnement correct de l’organisme, notamment du métabolisme, du cerveau et de l’immunité.
    • Il joue un rôle capital dans la régulation du rythme cardiaque, la contraction musculaire, la transmission des informations nerveuses.
    • Combat le durcissement des vaisseaux et la formation de calculs.
    • Et est nécessaire à la bonne absorption du calcium, du phosphore au niveau des dents et des os, et à celle du sucre et de la vitamine C.
    • Il contribue à l’absorption des protéines et la production d’énergie.
    • Et améliore l’équilibre psychique, émotionnel et le sommeil.

Les principales sources de magnésium : les céréales complètes, les légumes secs, les graines oléagineuses, certains légumes (épinard, petit pois), certains fruits (banane, framboise), les crustacés, les poissons gras, certaines eaux minérales (Hépar, Contrex, Talians…), les germe de blé, la levure de bière, le cacao.

La deuxième partie comportera les autres antioxydants, les modes de cuisson pour préserver les bienfaits des vitamines, oligo-éléments et antioxydants ainsi que les conseils du naturo.

Sources :

Livre du Dr Michel Brack : Les antioxydants-Edition Albin Michel.

Livre Paule Daudier : « Les radicaux libres » Editions Jouvence.

  • Kubota Y. et al., « Dietary intakes of antioxidant vitamines and mortality from cardiovascular disease : The Japan Collaborative Cohort Stydy (JACC) capacity of the diet is associated with lower risk of ischemic stroke in a large Italian cohort », J.Nutr., 2011, 141, p. 118-123.
  • Nouraie M. et al., « Fruits, vegetables, and antioxidants and risk of gastric cancer among male smokers », Cancer Epidemiol. Biomarkers Prev., 2005, 14. p. 2087-2092.
  • Maserejian N. N. et al., « Prospective study of vitamins C, E, and A and carotenoids and risk of oral premalignant lesions in men », Int. J. Cancer, 2006, 120, p. 970-977.
  • Neurhouser M. L. et al., « Fruits and vegetables are assoicated with lower lun cancer risk only in the placebo arm of the beta-Carotene and Retinol Efficacy Trial (CARET) », Cancer Epidemiol, Biomarkers Prev., 2003, 12, p. 350-358.

Contactez-moi

Tel: 06 31 72 11 41 

 Email: danielle.cavaille@gmail.com

Adresse : 48, route de la Hagède 64 160 ST-JAMMES

Les séances peuvent se faire par Skype ou Whats App.

Inscrivez-vous à la newsletter

Vous êtes bien inscrits à la newsletter ! Vous recevrez celle-ci dès confirmation de votre email :)